Des Fils et Filles des Déportés Juifs de France, Militants de la Mémoire, leur président Maître Serge KLARSFELD :

Notre chère amie Denise Tavernier, 93 ans, qui fut la seule non-Juive à protester le jour de la rafle du Vel d’Hiv, le 16 juillet 1942, en se rendant chez le directeur de Cabinet du Préfet de Police, se verra décerner la Médaille d’Argent de la Ville de Paris, le jeudi 18 avril 2013 à 16 heures, salle des Mariages de la Mairie du 19ième arrondissement.

Pour lui rendre hommage et participer à cette cérémonie, prendre contact par e-mail avec Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Jean ZayNous aurons prochainement Helène Mouchard Zay et Gérard Boulanger pour "l'Affaire Jean Zay" ou la République assassinée.
En attendant, la compagnie "L'idée du Nord" vous invite à écouter en direct sur France-Culture, tous les soirs de 20h30 à 20h55 du lundi 25 au vendredi 29 mars 2013 :
Jean Zay, "Souvenirs et solitude"
Textes choisis par Benoît Giros et Pierre Baux
Réalisation : Marguerite Gateau
Conseillère littéraire : Emmanuelle Chevrière

Réfugiés de la guerre d'Espagne

Jusqu'au 30 juin 2013, se tient au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme (MAHJ), 71 rue du Temple 75003 Paris, une passionnante exposition photographique retraçant la guerre civile d'Espagne (1936-1939). Une valise retrouvée seulement en 2007 au Mexique contenait des rouleaux de pellicules photos prises, du côté républicain, par Robert Capa, David Chim, Gerda Taro et Fred Stein, au cours de cette guerre. Ce sont ces photos qui y sont exposées.

ShavouotShavouot est une fête religieuse juive célébrée le 6 (et le 7 pour les Juifs vivant en dehors de la Terre d'Israël) du mois juif de Sivan (Avril/Mai/Juin). Cette année du mardi 14 mai au soir au jeudi 16 mai 2013.
Avec Souccot et Pessa'h, Shavouot est l'une des Trois Fêtes de pèlerinage marquant l'année juive. Shavouot est également le terme d'un jubilé, à la fin du décompte des 49 jours du Omer à partir du second soir de Pessa'h.
Le nom de la fête de Shavouot vient de l'hébreu qui signifie « semaines », car elle a lieu sept semaines après Pessa'h. Elle est ainsi souvent connue sous le nom de "fête des semaines" ou encore de « pentecôte » juive. En effet, le terme de racine grecque, "pentecôte", correspond aux 50 jours de Pessa'h à Shavouot.
Les trois fêtes Pessa'h, Shavouot et Souccot sont appelées Atseret (assemblée solennelle) car elles étaient historiquement les trois occasions annuelles de pèlerinages au Temple de Jérusalem à l'époque de son existence. Pessa'h étant symboliquement la "fête des semences", Shavouot est appelée "fête des prémices", car les premiers fruits de la récolte étaient alors offerts au Temple à cette date.
Il est de coutume de consommer des aliments lactés à Shavouot. Une des différentes raisons à cela est de commémorer le fait que lorsqu’il reçurent la Torah — ce qui incluait les lois de l’alimentation cachère —, les Juifs ne purent pas cuisiner ce jour-là des plats de viande dans leurs marmites qui devaient au préalable être rendues cachères.

DaliPlus que quelques jours pour découvrir ou redécouvrir DALI dans une grande exposition de 120 œuvres du maître.

Salvador DALI peintre sculpteur vidéaste, grand ami du metteur en scène Luis BUNUEL. Il était un touche à tout.
DALI et son univers phantasmé. Il disait de lui "je suis un peintre génial".
Définir l’univers de DALI est difficile car il a créé des fantasmes et un imaginaire mis en peinture par des images oniriques.
Il a aussi créé la méthode de la "double image" : selon le regard porté sur l'image, l'interprétation peut être différente. Ex : Le marché aux esclaves, portrait de Voltaire, le toréador et d’autres.
Il s'est intéressé à des peintres comme VERMEER et, en particulier, à GOYA ou à MILLET, et s’en est inspiré.
DALI, très productif dans son œuvre, a été très entouré par sa femme GALA -ex épouse de Paul ELUARD-, et sa muse Amanda LEAR.
DALI est connu aussi pour la présentation de ses "montres molles" qui sont l'évocation pour lui de fromage qui coule, et du christ, qui incarne pour DALI du fromage...
Pionnier du happening et de la performance, il se présente en acteur d'évènements éphémères.
On lui a prêté un intérêt prononcé pour l'argent, on lui attribuera un pseudonyme qui est l'anagramme de son nom:" AVIDA DOLARS".
Exhibitionniste conquérant, extravagant il avait tendance à vilipender les "abstraits et les cubistes" de l'époque.
DALI s'est intéressé a la bible, d'où une belle production de gravures du mur des lamentations, ainsi que de gravures sur les 12 tribus d'ISRAEL.
DALI s'est passionné pour la psychanalyse et toute l'œuvre de FREUD, d'où il tira son slogan permanent du "paranoïaque critique".

C'est à Beaubourg, jusqu'au 25 mars 2013.

Informations supplémentaires