Exposition «La spoliation des Juifs, une politique d’état»

Du 30 janvier au 21 septembre 2013 se tient au Mémorial de la Shoah l'exposition intitulée: « La spoliation des Juifs: une politique d'état».
Spoliation des Juifs

Du 30 janvier au 21 septembre 2013 se tient au Mémorial de la Shoah l’exposition intitulée: « La spoliation des Juifs: une politique d’état». Cette exposition très émouvante nous présente l’élaboration d’abord en Allemagne, à partir de 1933, d’une campagne de boycott d’entreprises et de magasins appartenant aux Juifs, accompagnée souvent d’agressions physiques et de destructions de biens. Une série de lois légalise progressivement cette politique antisémite du III° Reich. L’occupation de la France et l’installation du régime de Vichy en juin 1940 ouvrent les portes  de cette politique abjecte en France. Dès septembre 1940, un arsenal législatif spécifique est promulgué dans le but d’éliminer les Juifs de la vie nationale en leur confisquant leurs biens. Ainsi la spoliation peut-elle être menée sur tout le territoire, sous le nom d’ «aryanisation». Les affiches proposant la vente des biens juifs spoliés nous accueillent à l’entrée de l’exposition, puis de salle en salle nous voyons la progression de ce processus, dont l’application a été confiée au Commissariat Général aux Questions juives de sinistre mémoire. La dernier salle nous présente les photographies des immeubles grenoblois où vécurent certaines victimes des ces actes ignobles, mais aussi Isaac Schneersohn, fondateur en avril 1943 du Centre de Documentation Juive Contemporaine qui a tant fait pour faire connaître les crimes nazis. N’oublions pas que ces spoliations furent un moyen essentiel de l’exclusion des Juifs de leur vie sociale, ce qui facilita leur déportation et leur destruction.   

Partager:

Autres articles dans la même catégorie

Il n'y a plus de publications
Hannouca

Hanoukka

  La fête de Hanoukka -appelée parfois fête des Lumières- célèbre la victoire des Maccabées contre la dynastie hellénistique des

Lire plus »
Il n'y a plus de publications