Ces murs qui nous font signe

  Ces nuits-là, Le Centre des monuments nationaux accueillait le projet de Philippe Apeloig, graphiste, une création événementielle majeure en plein air, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine.
Projection de 1000 plaques commémoratives de Paris sur les façades du Panthéon

  Ces nuits-là, Le Centre des monuments nationaux accueillait le projet de Philippe Apeloig, graphiste, une création événementielle majeure en plein air, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine.

   Qu’y a-t-il derrière ces plaques commémoratives, derrière ces noms, ces mots et ces phrases taillés dans la pierre ? Des actes de courage, des destins tragiques, des vies sacrifiées…

Les photographies des plaques parisiennes consacrées à cette période racontent l’histoire des Résistants, victimes de la guerre, de l’Occupation, de la déportation, ainsi que l’assassinat des Juifs, l’engagement des Justes et celui des combattants de la Libération. 

C’est le cadre et la genèse de ce projet que Philippe Apeloig nous présente dans une vidéo projection du film documentaire de 30 mn, réalisé par Claude Mossessian.

 

Biographie

Philippe Apeloig est né à Paris en 1962.
Pendant ses études à l’École supérieure des arts appliqués « Duperré » et à l’École nationale supérieure des arts décoratifs (Ensad), il effectue deux stages à Amsterdam dans le studio Total Design où il s’intéresse à la typographie. 
En 1985, il est engagé comme graphiste par le Musée d’Orsay. En 1993, il est pensionnaire à la Villa Médicis à Rome.
De 1992 à 1998, il enseigne à l’Ensad. De 1999 à 2003, il est recruté professeur titulaire par la Cooper Union School of Art de New York où il occupe aussi la position de conservateur du Herb Lubalin Study Center of Design and Typography.
Philippe Apeloig a signé de nombreuses affiches et maquettes de livres pour des institutions culturelles et des éditeurs. Il a créé, entre autres, le logotype de la direction des musées de France, celui du musée Yves Saint Laurent à Marrakech, du domaine de Chaumont-sur-Loire, celui de l’Établissement public chargé de la restauration de Notre-Dame de Paris et récemment celui du musée d’art moderne de Céret.
La Maison Hermès lui confie différents projets, notamment le design d’un carré de soie célébrant le centenaire de la naissance de Roland Barthes, et le dessin des chiffres de la montre Slim.
Pour la Manufacture de Sèvres, il a créé des motifs à partir d’éléments typographiques qui ont été reproduits sur des services de porcelaine.
Pour le Louvre Abu Dabi, en collaboration avec Jean Nouvel, Philippe Apeloig conçoit la signalétique et l’identité visuelle.
Auteur du livre Enfants de Paris 1939-1945 (éditions Gallimard) qui rassemble les photos de toutes les plaques parisiennes commémorant la Seconde Guerre mondiale, Philippe Apeloig a donné suite à cet ouvrage par l’installation Ces murs qui nous font signe où les images des plaques ont été projetées sur les murs extérieurs du Panthéon à l’automne 2021.
Le musée des Arts décoratifs à Paris lui a consacré sa première rétrospective, Typorama, en 2013. Le Stedelijk Museum d’Amsterdam a ensuite exposé son travail et d’autres expositions ont suivi à Tokyo, à Madrid et à Mexico.

 Inscription obligatoire auprès du secrétariat du Farband à l’adresse farbandusjf@hotmail.fr ou par téléphone au 01.45.23.50.63 

 

Partager:

Autres articles dans la même catégorie

Il n'y a plus de publications

Chaïm SOUTINE

En vidéo-projection, l’extraordinaire et très émouvant film documentaire de Valérie Firla et Murielle Levy, qui retrace la vie et l’œuvre

Lire plus »
Il n'y a plus de publications