Natan, le fantôme de la rue Francoeur

  En 1935 Pathé tombe en banqueroute.
Bernard Natan

  En 1935 Pathé tombe en banqueroute. Les autorités françaises inculpent Bernard Natan pour escroquerie. Il est accusé d’avoir créé des sociétés fictives, et de mauvaise gestion des affaires. On l’accuse même d’avoir caché ses origines roumaines et juives en changeant de nom. Il est arrêté et emprisonné en 1939. En 1942, il est déchu de la nationalité française et, apatride, est envoyé au camp de Drancy.

  Le gouvernement français le livre ensuite aux forces d’Occupation allemandes le 23 septembre 1942. Il est alors envoyé au camp de concentration d’Auschwitz, par le Convoi No. 37, en date du 25 septembre 1942, où il meurt quelques mois plus tard, probablement en 1943.

  Son nom roumain, Natan Tannenzapf, figure sur le mur des noms du Mémorial de la Shoah.

Partager:

Autres articles dans la même catégorie

Il n'y a plus de publications

Chaïm SOUTINE

En vidéo-projection, l’extraordinaire et très émouvant film documentaire de Valérie Firla et Murielle Levy, qui retrace la vie et l’œuvre

Lire plus »
Il n'y a plus de publications