Spirou dans la tourmente de la Shoah

    Lundi 6 février 2023au Farband,Présentation de l'expositionpar Didier Pasamonik, commissaire scientifique de l'expositionJusqu'au 30 août 2023au Mémorial de la Shoah   Actuellement, le Mémorial de la Shoah présente une exposition surprenante, conçue avec Emile Bravo, remarquable dessinateur de bandes dessinées largement primé, qui vient d'achever une série de 4 tomes de BD Spirou sur fond de shoah, intitulée "L'espoir malgré tout".
Spirou dans la tourmente de la Shoah

   

Lundi 6 février 2023
au Farband,
Présentation de l’exposition
par Didier Pasamonik, commissaire scientifique de l’exposition
Jusqu’au 30 août 2023
au Mémorial de la Shoah

  Actuellement, le Mémorial de la Shoah présente une exposition surprenante, conçue avec Emile Bravo, remarquable dessinateur de bandes dessinées largement primé, qui vient d’achever une série de 4 tomes de BD Spirou sur fond de shoah, intitulée “L’espoir malgré tout”. Cette exposition suit l’éveil de Spirou qui observe comment les individus s’organisent dans la vie quotidienne, l’attitude de la population belge à la fois résistante, opportuniste, collaboratrice ou encore résignée et les persécutions contre les Juifs en Belgique.

  Didier Pasamonik, très grand critique de bandes dessinées et commissaire scientifique de l’exposition, viendra nous présenter cette exposition au FARBAND, avant une visite organisée par et pour le FARBAND le 13 février 2023, avec un guide exceptionnel, Dider Pasamonik lui-même !

  Entre planches originales, recherches graphiques, documents historiques et témoignages d’historiens de renom tels que Pascal Ory, Bernard Krouck, Tal Bruttmann, Joël Kotek, Caroline François, Chantal Kesteloot, Romain Blandre, Didier Pasamonik ainsi que Bertrand et Christelle Pissavy-Yvernault, l’oeuvre d’Emile Bravo et cette exposition nous font visiter de manière inattendue une des plus sombres pages de l’Histoire de la Belgique.

  L’exposition replace également Spirou dans ses origines réelles, un hebdomadaire créé en 1938, dont le rédacteur en chef, Jean-Georges Evrard dit Jean Doisy, est engagé dans diverses structures antifascistes. Dès 1940, il intègre le Front de l’indépendance, utilisant le journal de Spirou et surtout le théâtre de marionnettes le Farfadet comme couverture à ses actions de résistance.

  Didier Pasamonik : “Le pari de l’exposition, c’est celui de confronter Spirou, un aventurier improbable que l’on voit courir le monde depuis 80 ans en costume de groom, un personnage fun dont on fait des parcs d’attraction, avec un sujet aussi réel et aussi lourd que celui de la Shoah. Émile Bravo y arrive de façon très subtile au travers des personnages de peintres que sont Felka et Felix Nussbaum qui sont pour beaucoup d’entre nous dans cette exposition, une découverte, tant artistique qu’émotionnelle. C’est aussi une bande dessinée d’apaisement par rapport à la mémoire de la Shoah. On ne montre pas Auschwitz, comme dans le « Maus » de Spiegelman. On décrit le processus génocidaire sans le montrer, comme dans le film « Shoah » de Lanzmann, avec une qualité de narration et une qualité littéraire très forte appuyée sur une documentation et une analyse sans faille.”

Entre cette soirée de présentation au FARBAND et la visite qui suivra quelques jours plus trad, de très grands moments en perspective !

 Inscription obligatoire auprès du secrétariat du Farband à l’adresse farbandusjf@hotmail.fr ou par téléphone au 01.45.23.50.63

 

 

 

Partager:

Autres articles dans la même catégorie

Il n'y a plus de publications

Chaïm SOUTINE

En vidéo-projection, l’extraordinaire et très émouvant film documentaire de Valérie Firla et Murielle Levy, qui retrace la vie et l’œuvre

Lire plus »
Il n'y a plus de publications