Argentins et Juifs à la fois …

Philippe Enquin est né à Buenos Aires en 1935, dans une famille de la bourgeoisie juive, totalement assimilée.
Mots croisés, de Phippe Enquin

Philippe Enquin est né à Buenos Aires en 1935, dans une famille de la bourgeoisie juive, totalement assimilée. Il a suivi des études d’ingénieur à l’Université de Buenos Aires (UBA) et a joué un rôle important au sein du Centre des Étudiants de sa faculté, dont il a été le vice-président en 1958.

En 1960, il se marie avec Gladys Aslan et, en 1962, s’installe en France, où se déroulera toute sa carrière de consultant, en grande partie au sein de sa propre entreprise, MID (Marketing, Innovation et Développement) fondée en 1973. Dans les années 1990, Enquin, qui a deux enfants et cinq petits-enfants, commence à prendre conscience de son appartenance au peuple juif. Cette prise de conscience, accompagnée de la découverte de centaines de lettres et de photos, l’incitent à entreprendre ce récit, “Mots Croisés, l’itinéraire d’un juif perplexe” (publié en Argentine en 2009) qui lui permet de révéler ses trois identités : Felipe, l’Argentin, Philippe, le Français, et Frumkin, le juif. En dehors de son activité (provisoire ?) d’écrivain, Felipe consacre actuellement son temps à voyager, Philippe à prendre des photos, et Frumkin à approfondir son judaïsme.

 

Jacinta, on ne la présente plus !

Jacinta 

 

Partager:

Autres articles dans la même catégorie

Il n'y a plus de publications

Chaïm SOUTINE

En vidéo-projection, l’extraordinaire et très émouvant film documentaire de Valérie Firla et Murielle Levy, qui retrace la vie et l’œuvre

Lire plus »
Il n'y a plus de publications