Rencontre avec Gerard HADDAD, que retenir ?

   Psychanalyste et écrivain nous présentait le 19 septembre 2017 « Le fanatisme au regard de la psychanalyse » Soirée organisée par l'association "Liberté du Judaïsme"   Comment en arrive-ton à se faire exploser avec des bombes autour de la ceinture ?C'est la question à laquelle Gérard Haddad a essayé de répondre devant une salle comble et attentive.
Gerard HADDAD

  

Psychanalyste et écrivain

nous présentait le 19 septembre 2017

« Le fanatisme au regard de la psychanalyse »

Soirée organisée par l’association “Liberté du Judaïsme”

 

Comment en arrive-ton à se faire exploser avec des bombes autour de la ceinture ?
C’est la question à laquelle Gérard Haddad a essayé de répondre devant une salle comble et attentive.
Pour en arriver là, il faut une rencontre entre une pensée totalitaire et un individu psychiquement déstabilisé.
G. Haddad classe les pensées totalitaires en quatre systèmes :
– Le nationalisme et la volonté aveugle de l’entre-soi.
– Le racisme et le rejet de l’autre.
– L’idéologie politique “totalisante” dont le nazisme, sans être le seul, est un exemple.
– La religion, qui, en fait sert souvent de paravent à des nationalismes.

Les pensées totalitaires véhiculent avec elles l’idée messianique d’un monde meilleur, ici-bas ou au ciel, comme finalité de l’Histoire, et il devient vite évident, pour un individu en recherche d’absolu, que pour atteindre cette finalité il faut détruire les récalcitrants qui s’y opposent où les gens qui n’en ont rien à faire.
Il se trouve souvent parmi les individus qui en arrivent à cette extrémité des fratries comme les frères Kouachi, les frères Abdeslam, les frères Abouyaqoub … C’est en se questionnant sur ce sujet que G. Haddad a développé l’idée du “Complexe de Caïn” qui pour lui précède, mais surtout complète le “Complexe d’Œdipe” mis en avant par Freud. En effet c’est le tout premier homme né d’une femme qui tue son frère Abel, scénario que l’on retrouve tout au long des mythes et de l’histoire avec Joseph et ses frères, Rémus et Romulus ou bien dans les tragédies de Shakespeare.
Dans nos sociétés modernes, le complexe de Caïn devient de plus en plus prépondérant, car “tuer le père”, qui personnifie la Loi, est déjà à moitié fait.

Et les fanatiques là dedans ? Quand le meurtre du frère est refoulé, il faut bien se défouler sur d’autres, d’où les innombrables victimes dont on prend régulièrement connaissance par les médias et parfois malheureusement par le téléphone quand elles touchent nos proches.

Comment éliminer cette haine ? Par le pardon tel que le pratiqua Joseph pour ses frères ou Mandela pour ceux qui le maintinrent en prison pendant vingt sept années ? Difficile, car les causes psychologiques ne sont pas les seules et il est bien sûr indispensable de s’attaquer aux racines sociologiques et au terreau économique sur lequel se développe cette haine.

I.J.


Gerard HADDAD

  Né en 1940 à Tunis, Gerard Haddad est ingénieur agronome, psychiatre et psychanalyste.

  Il rencontre Jacques Lacan en 1969 et entame avec lui une psychanalyse qui durera douze ans.
  Marxiste, athée, il voit avec stupeur émerger, au cours de son analyse, la force du sentiment religieux qui l’habite, ce qui le conduit à retrouver le judaïsme, et à l’étudier en lecture croisée avec la psychanalyse.
  Sa rencontre avec Yeshayahou Leibowitz (1903-1994), philosophe et moraliste israélien considéré comme l’un des intellectuels les plus marquants de la société israélienne, influence également son parcours.
  Gérard Haddad est écrivain, traducteur et éditeur.

 Principaux ouvrages :

  • L’Enfant illégitime : Sources talmudiques de la psychanalyse, Hachette Littératures, 1981
  • Manger le livre, Grasset, 1984
  • Les Biblioclastes, Grasset, 1990 ; rééd. sous le titre Les Folies millénaristes, Librairie générale française, 2002
  • (avec Antonietta Haddad) Freud en Italie : Psychanalyse du voyage, Albin Michel, 1994
  • Lacan et le judaïsme, Desclée de Brouwer, 1996
  • Maïmonide, Belles Lettres, 1998
  • (avec Didier Sicard) Hippocrate et le Scanner, Desclée de Brouwer, 1999
  • Le jour où Lacan m’a adopté, Grasset & Fasquelle, 2002
  • (avec Hechmi Dhaoui) Musulmans contre l’Islam ?, Cerf, 2006
  • Le péché originel de la psychanalyse, Seuil, 2007
  • Les femmes et l’alcool, Grasset, 2009
  • Lumière des astres éteints, Grasset, 2011
  • Tripalium. Pourquoi le travail est devenu une souffrance, François Bourin, 2013
  • Dans la main droite de Dieu : Psychanalyse du fanatisme, Premier Parallèle, 2015
  • Le complexe de Caïn : terrorisme, haine de l’autre et rivalité fraternelle, Premier Parallèle, 2017

 

Partager:

Autres articles dans la même catégorie

Il n'y a plus de publications

Chaïm SOUTINE

En vidéo-projection, l’extraordinaire et très émouvant film documentaire de Valérie Firla et Murielle Levy, qui retrace la vie et l’œuvre

Lire plus »
Il n'y a plus de publications