Tel-Aviv à travers la littérature

Michèle TAUBER Maître de conférences en Littérature israélienne à Paris III Sorbonne Prose, poésie Mardi 6 décembre 2016 à 19h au FARBAND Organisé par l'association "Liberté du Judaïsme"    Dès avant sa naissance, la ville de Tel-Aviv suscite une littérature abondante : Agnon fait le récit humoristique de la construction des premières maisons et Nahum Gutmann dessine et commente les premiers travaux.
Michele Tauber

Michèle TAUBER

Maître de conférences en Littérature israélienne à Paris III Sorbonne

Prose, poésie

Mardi 6 décembre 2016 à 19h

au FARBAND

Organisé par l’association “Liberté du Judaïsme”

   Dès avant sa naissance, la ville de Tel-Aviv suscite une littérature abondante : Agnon fait le récit humoristique de la construction des premières maisons et Nahum Gutmann dessine et commente les premiers travaux. 

  Plus tard, les poètes à leur tour chanteront la ville surgie des sables (Nathan Alterman, Léa Goldberg). La ville prend de l’ampleur et les premiers quartiers disparaissent, au grand désespoir du poète Avot Yeshurun et de l’écrivain Yaacov Shabtaï qui retrace la décadence de la ville liée à celle de l’idéal des pionniers.

  Aujourd’hui, Tel-Aviv incarne « un Etat dans l’Etat », puisqu’on la surnomme « Medinat Tel-Aviv = l’Etat de Tel-Aviv », et demeure plus que jamais à la pointe de l’avant-garde artistique et littéraire.

 

 

Partager:

Autres articles dans la même catégorie

Il n'y a plus de publications

Chaïm SOUTINE

En vidéo-projection, l’extraordinaire et très émouvant film documentaire de Valérie Firla et Murielle Levy, qui retrace la vie et l’œuvre

Lire plus »
Il n'y a plus de publications