Libération du camp d’Auschwitz

car tous les autres prisonniers -65 000 environ- avaient été emmenés le 18 janvier, par un froid glacial, dans une « marche de la mort » au cours de laquelle un grand nombre d'entre eux périrent de froid et d'épuisement, ou furent tués par les SS.
Dessin de Tolkatchev le pendues d'Auchwitz

car tous les autres prisonniers -65 000 environ- avaient été emmenés le 18 janvier, par un froid glacial, dans une « marche de la mort » au cours de laquelle un grand nombre d’entre eux périrent de froid et d’épuisement, ou furent tués par les SS.

 Bien que les soldats russes aient distribué quelques provisions aux survivants, aucun accueil sanitaire ne leur fut donné. Ils durent se débrouiller par leurs propres moyens pour rentrer chez eux.

 La libération du camp d’Auschwitz a reçu peu d’écho dans la presse: la Pravda (le principal  journal soviétique) n’a publié un article que le 2 février, et le journal britannique Jewish Chronicle quelques jour plus tard seulement.  

Toutefois, il nous reste d’émouvants dessins que le soldat Tolkatchev, artiste présent lors de cette libération, a réalisés sur du papier à entête de la kommandantur trouvé sur place. 

Pierre TOPIOL

Partager:

Autres articles dans la même catégorie

Il n'y a plus de publications
Hannouca

Hanoukka

  La fête de Hanoukka -appelée parfois fête des Lumières- célèbre la victoire des Maccabées contre la dynastie hellénistique des

Lire plus »
Il n'y a plus de publications